Recovery Toolbox for Access – Aide en ligne

Recovery Toolbox for Access (Télécharger) sert à récupérer les données depuis les bases de données corrompues au format *.mdb de Microsoft Access.

L’outil est capable d’effectuer les opérations suivantes:

  1. Récupération de la structure originale de la table (index et d’autres paramètres).
  2. Récupération des données de table.
  3. Récupération des requêtes sauf celles qui sont présentes dans les rapports et les formulaires.
  4. Récupération des relations, sauf celles qui sont employées pour afficher les données.

Le manuel pas à pas pour Recovery Toolbox for Access

Le processus de récupération de la base de données corrompue consiste en plusieurs simples étapes:

Etape 1. Sélection du fichier à traiter

Une fois Recovery Toolbox for Access démarré, les utilisateurs voient une fenêtre invitant à sélectionner le fichier source à traiter.

Le chemin d’accès au fichier source et son nom sont saisis à l’aide du clavier dans le champ. Sinon, vous pouvez utiliser la boîte de dialogue standard en appuyant sur le bouton .

Les utilisateurs peuvent également ouvrir un des documents précédemment ouverts – la liste est affichée dans le champ .

Lorsque le fichier source est sélectionné, les utilisateurs peuvent appuyer sur le bouton Next (Suivant) pour passer à l’étape suivante du processus de récupération.

Etape 2. Prévisualisation de la structure ou des données extraites depuis le fichier de la base de données endommagé

Le mode Aperçu vous permet de voir la structure du fichier tel qu’il sera enregistré.

A gauche les utilisateurs peuvent voir la structure de la base de données sous forme de l’arbre (zone de fenêtre #1) et peuvent voir les informations détaillées sur chaque objet de la base de données. La forme de l’arbre consiste en trois branches principales: Relations, Queries (Requêtes) et Tables.

Lorsque vous sélectionnez une table, la fenêtre prend la forme que vous voyez sur la capture d’écran. Les paramètres comme nom de la table et les Columns (colonnes) correspondantes peuvent être affichés dans une des sections de la fenêtre (zone #2). Les enregistrements de la table peuvent être affichés dans la section correspondante de la fenêtre (zone #3). Si vous voulez afficher tous les enre-gistrements de la table, servez-vous de l’élément de contrôle avec #4 sur la capture d’écran.

En outre, vous pouvez ouvrir la branche Index (Indexes) pour voir le paramètre Primary Key (Clé primaire), ainsi que les colonnes indexées affichés selon leurs noms. La deuxième section de l’écran contient le nom d'index et plusieurs paramètres relatifs à cet index. En particularité, elle affiche les Columns (colonnes), qui font partie de l’index, affiche si la Column (colonne) indiquée est obliga-toire, si les Columns (colonnes) doivent être uniques ou si ces Columns (colonnes) représentent les clés primaires. Si aucun index n’a été créé pour cette table, la branche Index (Indexes) ne contiendra aucune valeur et sera vide. Dans ce cas, aucun enregistrement de la base de données ne sera affiché lorsque l’index est sélectionné.

Lorsqu’une requête (Querie) est sélectionnée, la zone #3 de la fenêtre sera cachée et la zone #2 contiendra le nom de la requête (Querie) ainsi que le code SQL correspondant.

Lorsqu’une des relations est choisie, la zone #2 contiendra le nom de cette relation, les noms des tables de Reference (référence) et des Columns (colonnes) de la table.

Appuyez sur Next (Suivant) pour continuer le processus de configuration du la récupé-ration de la base de données.

Etape 3. Sélection du fichier où seront enregistrées les données récupérées

Lorsque vous avez terminé la prévisualisation de la structure de la base de données, l’ap-plication vous invitera à sélectionner le nom et le chemin d’accès au fichier qui sera utilisé pour enregistrer les données récupérées.

Vous pouvez laisser les paramètres sans changements– dans ce cas, l’application enregistrera le fichier de sortie dans le dossier où se trouvait le fichier de la base de données original. Le nom du fichier sera composé du nom du fichier original et de la terminaison _repaired.

Indiquez le chemin d’accès et le nom du fichier dans le champ #1 pour enregistrer les données récupérées. De plus, vous pouvez utiliser la boîte de dialogue standard pour enregistrer le fichier – cliquez sur l’icône avec #2 sur la capture d’écran. Appuyez sur le bouton Recover (Récupérer) pour démarrer le processus de récupération.

Si le nom du fichier sélectionné existe déjà dans l’emplacement indiqué, vous verrez un message d’avertissement correspondant. Vous pourrez ensuite retourner un pas en arrière et indiquer un autre nom de fichier et/ou emplacement.

Etape 4. Affichage du rapport final de récupération

Cette étape représente le processus de récupération de la base de données en tant que tel.

Une fois le processus de récupération démarré, Recovery Toolbox for Access affiche des messages dans le fenêtre du journal. En outre, ces messages sont enregistrés dans le fichier Err.log qui se trouve dans le dossier Recovery Toolbox for Access. Si un tel fichier existe déjà, les nouvelles informations y seront ajoutées. Lorsqu’un nouvel enregistrement est ajouté, il contient également l’heure et la date.

Il existe trois types de messages:

  • Les messages en caractères gras signifient que le groupe de données a été récupéré. Les utili-sateurs voient de tels messages lorsque l’outil commence la récupération d’une séquence de données de même type, par exemple, tables ou requêtes.
  • Les messages sur la récupération des éléments sont affichés en caractères normaux. Ces noti-fications informent l’utilisateur qu’un groupe d’éléments a été récupéré – par exemple, la structure d’une table ou d’une requête. Pour simplifier la structure du journal, ces notifica-tions ne sont pas affichées au cours de la récupération des tables.
  • La police rouge signifie une erreur. Si le programme ne peut pas récupérer quelques données ou s’il y a d’autres erreurs, une notification correspondante est affichée dans le journal. Ces notifications sont marquées par la ligne $Error$ dans le fichier Err.log.

Recovery Toolbox for Access ne récupère pas les données depuis les fichiers cryptés. Les fichiers non cryptés protégés par un mot de passe peuvent être récupérés, mais les mots de passe sont perdus. En outre, le logiciel ne récupère pas les rapports, pages, modules, macros, liens et champs qui se réfèrent à d’autres bases de données, fonction particulières d’Access pour l’affichage des éléments dans la fenêtre de l’éditeur et les restrictions qui sont utilisées pour la sélection des valeurs.

Etape 5. Etape finale

Si vous avez déjà examiné le journal, vous pouvez terminer le processus en appuyant sur le bouton Exit (Quitter) ou en sélectionnant File-Exit (Fichier – Quitter). Vous pouvez égale-ment retourner en arrière en utilisant le bouton Back (Précédent) et indiquer un autre fichier à traiter. Notez que le fichier et le dossier où il est stocké ne changera pas automatiquement, vous devrez donc modifier ces paramètres à la main ou utiliser la boîte de dialogue standard Parcourir.